Vingt-cinq

Il y a quelque chose de maternel dans l’amour des femmes.
Aujourd’hui, cette date symbolique me rappelle que même si tu grandis chaque jour à m’en faire exploser le coeur de fierté, même si l’enfance en toi me séduit autant, tu es un homme. Peut-être grâce à cela, justement.
Je suis reconnaissante à chacun de ces jours d’avoir fait de toi qui tu es.
Si tu n’aimes pas les dates, j’aime les rituels, et je suis heureuse de passer ton anniversaire à tes côtés.

Publicités

2 commentaires »

  1. Mille Pattes said

    Bon …
    Il va falloir se fendre de quelques euros pour offrir une cravate ! Pour le quart de siècle ( le cliché est offet par la maison ) c’est bien le moins. nan ?

    bon zanniversaire alors de la part d’un pas_si_loin_quarantenaire que ça…

  2. zelda said

    Il te remercie (en fait il a dit « Il est chouette Alain, mais pour la cravate c’est pas la peine », mais je crois que c’était un merci.)

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :