Archive for novembre, 2006

Avant l’oubli

Il faut que je réflechisse.

 

Il y a une tempête en moi, des vagues hautes comme des buildings, qui veulent m’avaler. Le plus effrayant c’est que je suis tentée.

 

Il faut aplanir tout ça, non pas remettre de l’ordre dans la confusion de mes émotions, tentative dérisoire et insensée, mais juste énoncer mes quelques certitudes.

 

 

L’une d’entre elles, c’est que si on aime pour être aimé en retour, alors on ne sait pas aimer.

L’autre, c’est que j’apprends. Enormément.

Et aussi : je rêve de me jeter dans ses bras. Parfois toute ma vie me semble une corde d’arc, tendue à se rompre vers ce but éphémère, minuté, d’être près de lui.

Une autre certitude : je ne veux pas vivre comme ça. Le sens doit être partout, pas dans les quelques secondes où nous nous frôlons.

Et encore : ça ne vient pas de lui. C’est à moi de savoir comment le vivre. De savoir si je peux le vivre, et d’en trouver un chemin.

 

 

Voilà. Cela se résume à ça, à ce constat.

Je dois apprendre à aimer, et je dois apprendre à vivre.

Publicités

Laisser un commentaire